Doctorat en sciences humaines et choix de carrière avec Sophie Leclère

Est-ce que tu travailles sur ta thèse dans le domaine des sciences humaines ? Est-ce que des fois tu te questionnes sur ce qui viendra après ? Est-ce que tu as déjà pensé lâcher le doctorat? Mon invitée de cette semaine est passé par ces questionnements avant de trouver le bon format pour son doctorat et de le compléter. Aujourd’hui, elle travaille dans le milieu universitaire où elle comble son désir d’avoir un impact positif sur sa communauté en aidant les doctorants à répondre à ces mêmes questions.

Sophie Leclere

Sophie Leclère est docteure en Histoire médiévale (Belgique), coordinatrice administrative et responsable de la valorisation du doctorat à l’Université Catholique de Louvain, rédactrice du blog What-Sup qui s’intéresse aux questions liées au doctorat et à l’enseignement supérieur et la recherche en Belgique francophone.

Ce que tu apprendras dans cet épisode :

  • L’importance des gens qui t’entourent dans ton centre de recherche pour discuter de ton parcours, des épreuves auquelles tu fais face, mais aussi pour t’aider dans ta réflexion, dans ta rédaction, etc.
  • Si tu as d’autres intérêts, en dehors de ton sujet de recherche, poursuis-les sans culpabiliser
  •  Si à un moment donné la recherche n’est plus motivate ni gratifiante pour toi, donne-toi la permission d’aller une activité ou un sujet qui l’est, quitte à arrêter le doctorat, s’il t’apporte plus de souffrance que de gratification
  • Quand on recherche un premier emploi, le réflexe de chercher le Graal est un piège – le job idéal arrive souvent plus tard, après quelques années d’expérience
  • Les compétences transversales qu’on développe dans un doctorat en sciences humaines – analyse d’information, communication, gestion de projet
  • Un super-pouvoir à ne pas ignorer – savoir demander de l’aide

Les perles de sagesse de Sophie :

« Je pense que comme énormément de doctorants, moi, il y a un moment où je me suis dit « J’arrête. C’est plus la peine que je continue c’est pas une vie, c’est pas ça que j’imaginais, c’est pas une vie qui me plaît, le sujet, je ne l’ai pas à 100 % choisi, non plus… » Donc il y a un moment où je me suis dit « stop » – pourquoi est-ce que je devrais continuer à faire quelque chose qui ne me plaît pas et qui me pèse, qui me déprime ? Enfin, les problèmes de santé mentale chez les doctorants sont connus et reconnus, mais pas réglés pour autant. Donc je suis passée par là, aussi, et si je n’avais pas eu cette transition vers une activité utile – parce qu’en fait c’est ça, surtout, c’est de se dire qu’on fait quelque chose qui va servir – et là, encadrer des étudiants, encadrer des cours, c’était quelque chose d’utile et de gratifiant, de motivant. Si je n’avais pas eu ça, je n’aurais pas pu continuer parce que la question de l’utilité, c’est un problème qui traverse beaucoup l’esprit des doctorants en sciences humaines. »

« [Un facteur important,] c’est le fait de s’intéresser à l’après dès que possible, sans pour autant figer quoi que ce soit. Ne pas commencer son doctorat en se disant “je veux terminer prof à l’uni, terminer chercheur,” voilà. Ça peut être une possibilité, mais pas quelque chose de spécialement figé. Se laisser l’occasion de réfléchir, se laisser l’occasion d’avoir des plans B, C, D, jusqu’à Z, éventuellement. Et ça, le parcours doctoral le permet, en fait. En étant un marathon, en tout cas, quelque chose qul se passe, quand-même, sur la longueur, on a l’occasion à plusieurs moments de se poser et, en fait, il faut prendre le temps. »

Les liens de Sophie : LinkedIn – LinkedIn.com/in/Sophie-Leclère-17362847; Twitter – @Sophie_Lec; Page du blog What-Sup – What-Sup.net.

Tu aimeras aussi ces épisodes :

Amandine Bugnicourt – Recrutement de PhDs : PapaPhD.com/74

Elodie Chabrol – Communication scientifique : PapaPhD.com/33

Marc Chevalier – Transfert de connaissances : PapaPhD.com/76

Virginie Levasseur – Développement international : PapaPhD.com/17

Envie de lancer un podcast?

Mon ami et collègue podcasteur Marco Bernard et son Académie du Podcast ont ce qu’il vous faut si vous avez une idée, mais qu’il vous manque les connaissances pour mettre en place votre podcast.

Dans la formation Podcasting 101, Marco a préparé plus de 20 vidéos et des tutoriels où il explique quel équipement se procurer, comment faire le montage et comment le mettre en ondes sur les principales plateformes. Cliquez maintenant pour vous inscrire et avoir accès à la communauté !

Dans la formation Podcaster Pro, il a pensé aux professionnels et créateurs qui non seulement veulent lancer leur podcast, mais ont des objectifs précis à atteindre avec celui-ci. C’est en pensant à eux qu’il a préparé plus de 80 vidéos et des tutoriels où il explique non seulement comment lancer son podcast, mais comment y amener des invités de qualité, comment le promouvoir et comment atteindre vos résultats en utilisant cette plateforme. Cliquez maintenant pour vous inscrire si vous voulez créer la meilleure vitrine pour vos affaires ou pour votre contenu !

En suivant ces liens affiliés, vous aiderez à la production de Papa PhD, donc assurez-vous d’y accéder à partir des boutons sur cette page ou en utilisant les adresses PapaphD.com/Podcast101 ou PapaPhD.com/PodcastPRO. Merci!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *