Francis Etheridge – Le lien entre réalisation et sens de mission

Dans cet épisode, vous allez entendre parler de gratitude, de bénévolat, de service, mais vous allez aussi entendre parler de persévérance, de sens de mission et d’entreprenariat. Ces mots peuvent vous paraître de deux univers différents, mais ils se marient et trouvent un sens dans le récit que nous apporte Francis Etheridge à propos de son cheminement académique et professionnel. Donc restez des nôtres pour une entrevue qui, je crois, vous inspirera dans vos choix de carrière et dans votre vie.  

Francis Etheridge

Francis Etheridge a complété un doctorat en gérontologie à l’Université de Sherbrooke. Sa thèse porte sur les difficultés persistantes des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) à améliorer les soins et services qu’ils offrent à leurs résidents. Ce projet doctoral lui a permis d’obtenir la bourse d’études supérieures du Canada Vanier.

Après avoir occupé quelques postes de gestion dans le réseau de la santé, principalement des rôles-conseils dans des organisations offrant des services géronto-gériatriques, Francis agit désormais comme consultant. Il a fondé une compagnie, Humanique Conseil, par laquelle il offre des services de développement organisationnel et de gestion du changement principalement dans le domaine de la santé, mais aussi dans d’autres types d’organisation. Il conserve également un pied dans le monde universitaire en participant à des projets de cherche en tant que co-chercheur.

Ce que vous apprendrez dans cet épisode :

  • L’importance d’avoir un objectif de vie tout le long de votre parcours académique
  • Ce qu’on peut gagner à avoir une expérience en recherche et de publication au niveau du baccalauréat
  • L’intérêt d’une approche de recherche active pendant vos études graduées
  • L’importance de participer de façon bénévole à différents événements, groupes, ou organisations autour de nous
  • La fierté que nous apporte la défense de thèse et la fermeture de ce chapitre de notre vie
  • Le rôle important que peut jouer la vie à l’extérieur de notre projet de recherche pour notre équilibre
  • L’intérêt de méthodes telles que le pomodoro pour augmenter sa productivité

Les perles de sagesse de Francis :

« J’ai toujours été quelqu’un qui disait davantage oui que non, que ce soit pour faire partie d’une association étudiante, pour faire partie des conseils d’administration. Généralement d’être ouvert, donc de participer à des entrevues, des colloques – à plusieurs types d’activités qui sont non rémunérées, qu’on fait de façon bénévole, mais qui permettent, justement, de créer des liens, d’enrichir nos connaissances. »

« Je valorise une conception de la vie, disons, intégrée, et je pense que ce qui m’a aidé, c’est que mon objectif soit réellement un objectif de vie et pas juste on objectif professionnel ou académique. En fait, j’ai été aligné sur cet objectif d’aider les résidents, d’aider le personnel des centres d’hébergement depuis une douzaine d’années parce que ça m’appelle comme personne, comme être humain. Je pense que c’est ce qui m’a drivé à trouver des solutions pour atteindre cet objectif même si certaines portes se sont fermées devant moi è certaines étapes de ce cheminement. »

« Ce que  j’encourage, aujourd’hui, c’est de ne pas considérer le travail comme une dimension qui est externe à l’ensemble de nos vies ou qu’on vit en parallèle, mais comme quelque chose d’intégré. »

« Pour moi, ce qui me permettait le mieux d’avancer, c’était des périodes intensives de travail où j’étais, peut-être, moins connecté à d’autres dimensions de ma vie, mais c’est ce qui me permettait d’avancer – des semaines de travail complètes, des fins de semaine de travail complètes pour, justement, éviter ces périodes de reprise, de travail, d’interruption. »

« L’approche de recherche que j’avais adoptée pendant mon doctorat était la recherche-action. La recherche-action est un mode d’intervention tout autant qu’un mode de production de connaissance, donc ça m’a permis de développer des habiletés d’intervention que j’ai pu, tout simplement poursuivre comme consultant ou chargé de projet, ensuite. »

Les liens de Francis : LinkedIn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *