Olivier Hernandez – Partie 2 – Études de troisième cycle, un atout pour la vie

Dans la deuxième partie de mon entrevue avec Olivier Hernandez, nous avons abordé plus en profondeur la question des compétences transversales qu’on développe en tant que doctorant, la question du mentorat aux études de troisième cycle et Olivier a partagé quelques conseils pour ceux d’entre vous qui embarquent dans cette aventure ou la vivent déjà.

Olivier Hernandez

Olivier Hernandez est astrophysicien et directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan à Montréal depuis mai 2018. Il a d’abord étudié pour devenir ingénieur avant de se tourner vers l’astrophysique et d’obtenir son doctorat de l’Université de Montréal et du laboratoire d’astrophysique de Marseille (France). Il a longtemps travaillé comme chercheur sur les galaxies et concepteur d’instruments astronomiques à l’Université de Montréal. Les instruments sur lesquels il a travaillé se retrouvent sur divers télescopes: l’Observatoire du Mont-Mégantic, le télescope Canada-France-Hawaï ainsi que le futur télescope James Webb. En dehors du travail, Olivier aime aime le théâtre, cuisiner et regarder les étoiles!

Ce que vous apprendrez dans cet épisode :

  • Le premier défi qui va main dans la main avec l’autonomie, au doctorat – la procrastination
  • Le processus du doctorat en physique
  • Comment participer à des projets un peu externes à votre recherche peut vous ouvrir les horizons, amener à agrandir votre réseau et, éventuellement, à entamer votre trajet professionnel
  • Ce que les employeurs trouvent et valorisent chez les candidats détenteurs d’un doctorat
  • Comment un mentor peut façonner votre développement
  • L’importance de commencer à bâtir son réseau à la maîtrise
  • Le syndome de l’imposteur dans le milieu universitaire

Les perles de sagesse d’Olivier :

« Ça, c’est un pouvoir qu’on n’aura pas forcément ailleurs dans notre vie – c’est un pouvoir exceptionnel qu’offre le doctorat: on a la main, le contrôle complet sur un sujet que l’on étudie pendant minimum quatre ans. »

« Dans le monde réel et lorsqu’on a un doctorat, en fait, on va être amené, probablement, à gérer des projets d’importance, parce que les employeurs vont se fixer sur notre capacité à avoir cette rigueur et cette capacité de recul sur les projets, mais ils vont avoir besoin, aussi, de la capacité des doctorants à planifier et à établir correctement un lien dans le type de travail qu’on doit faire. Et tout ça, j’ai réussi à l’apprendre non seulement au doctorat, mais aussi dans les étapes après – postdoc et les postes que j’ai eu à l’université. »

« Ce n’est pas évident de trouver la personne avec qui tu vas t’entendre. Et c’est pour ça, aussi, que je pense que, par exemple, faire une maîtrise ça aide énormément. Ça aide parce que ça permet de voir le département, de voir l’ensemble des professeurs – on n’est pas obligé de continuer sa maîtrise avec le professeur ou la professeure que l’on a. Et on peut changer pour pouvoir aller au doctorat – on peut aussi complètement changer de sujet, ou quoi que ce soit, et c’est pour ça que la maîtrise a un effet bénéfique et, en fait, je ne pense pas que la carrière d’une personne doit être en accéléré tout le temps. Et les études supérieures, ça permet de prendre le temps de faire les choses correctement. »

« Prenez le temps de chaque étape – il n’y a rien qui vous presse, dans la vie. Que vous finissiez votre doctorat à 30 ans, 31 ans ou 32 ans, ça ne change rien. Ça ne changera rien sur votre carrière – elle arrivera à se bâtir, quand même. »

Les liens d’Olivier : Linkedin – Linkedin.com/in/olivierhernandez; Twitter – @OlivierHer; Planétarium Rio Tinto Alcan; Espace Pour la Vie.

Vous aimerez aussi ces épisodes :

Boîte à outils pour les études doctorales – Mon cheminement
: PapaPhD.com/37

Carine Monat – Journalisme scientifique : PapaPhD.com/40

Dana Murchison – Canadian Museum of Nature : PapaPhD.com/1

Martin Primeau – Communication scientifique : PapaPhD.com/44; PapaphD.com/45

Envie de lancer un podcast?

Mon ami et collègue podcasteur Marco Bernard et son Académie du Podcast ont ce qu’il vous faut si vous avez une idée, mais qu’il vous manque les connaissances pour mettre en place votre podcast.

Dans la formation Podcasting 101, Marco a préparé plus de 20 vidéos et des tutoriels où il explique quel équipement se procurer, comment faire le montage et comment le mettre en ondes sur les principales plateformes. Cliquez maintenant pour vous inscrire et avoir accès à la communauté !

Dans la formation Podcaster Pro, il a pensé aux professionnels et créateurs qui non seulement veulent lancer leur podcast, mais ont des objectifs précis à atteindre avec celui-ci. C’est en pensant à eux qu’il a préparé plus de 80 vidéos et des tutoriels où il explique non seulement comment lancer son podcast, mais comment y amener des invités de qualité, comment le promouvoir et comment atteindre vos résultats en utilisant cette plateforme. Cliquez maintenant pour vous inscrire si vous voulez créer la meilleure vitrine pour vos affaires ou pour votre contenu !

En suivant ces liens affiliés, vous aiderez à la production de Papa PhD, donc assurez-vous d’y accéder à partir des boutons sur cette page ou en utilisant les adresses PapaphD.com/Podcast101 ou PapaPhD.com/PodcastPRO. Merci!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *